NOU

Pl@ntNet

Présentation

Créé en 1963, l'herbier du centre IRD de Nouméa est un herbier régional, occupant un local d’une superficie de 85 m² dédié aux collections. Les échantillons sont rangés dans des meubles casiers en bois. La carpothèque est stockée dans des bacs plastiques. La silicathèque et l’alcoothèque sont conservées en réfrigérateur.

Gossia katepahiensis herbier

La Collection

La collection renferme environ 85 000 planches herbiers de plantes vasculaires, dont 700 types (principalement isotypes). 90% de la collection est consacré à la flore de Nouvelle-Calédonie, le reste de la collection comprend des spécimens d’autres régions du Pacifique (Australie, Fidji, Nouvelle-Zélande, Vanuatu, Wallis & Futuna ...). La collection comprend également 4 00 spécimens en carpothèque et des centaines d'échantillons conservés en silicathèque et en alcoothèque.La taxonomie est conforme au référentiel de la flore indigène de la Nouvelle Calédonie, « Florical » (Morat et al., sous presse).

Son Rôle

  • détermination par comparaison
  • vérification du nom des plantes
  • recherche en systématique (familles particulières Sapotaceae, Rubiaceae, Sapindaceae)
  • conservation des échantillons de références
  • collection d’échantillons courants

Bases de données Virot

La totalité des spécimens de l’herbier est informatisée et répertoriée dans une base de données botanique VIROT. Plus de 2500 échantillons, dont la totalité des types, sont numérisés. L’exploitation des données phénologiques, écologiques et la connaissance de la répartition des aires de distribution permettent :

  • mise à jour du fichier
  • consultances et expertises botaniques
  • révision de genres, familles

Ses applications

  • Edition Flores, monographie, ouvrages, posters
  • Banque de données
  • Recherche systématique (Description des espèces nouvelles, Révision de groupes)
  • Recherche en écologie
  • Plaque tournante d’échanges internationaux