Nom vernaculaire
  • eclipta, false daisy
Détails
Code eppo

ECLAL

Famille

Asteraceae

Espèce

Eclipta prostrata (L.) L.

Type malherbologique

01- Feuilles large / Broad leaves

Description synthétique

Eclipta prostrata est une plante herbacée, annuelle en général, ramifiée, étalée ou dressée, qui mesure jusqu'à 80 cm de haut. Elle est entièrement couverte de courts poils raides et blancs. Les feuilles sont opposées et simples, sessiles ou très courtement pétiolées, à limbe allongé ovale lancéolé, rugueux au toucher. Les fleurs, blanches, sont groupées en capitules sub-globuleux longuement pédicellée, solitaires ou par 2 ou 3, terminaux ou axillaires. Les fleurs sont de 2 types : fleurs tubulées au centre, les plus nombreuses, fleurs ligulées en périphérie. Le fruit est un akène comprimé verruqueux de couleur brune ou noire.

Cotylédons

Les cotylédons sont pétiolés (1,5 à 2,5 mm de long), glabres. Le limbe est largement ovale (4 à 4,8 mm de long et 3,2 à 3,6 mm de large), à base obtuse, à sommet arrondi ou tronqué, à marge entière.

Premières feuilles

Les premières feuilles sont très courtement pétiolées, simples et opposées. Le pétiole mesure 1 à 1,5 mm de long. Il est densément couvert de poils appliqués. Le limbe est ovale (4,5 à 6,8 mm de long et 3,2 à 3,8 mm de large), à base obtuse, à sommet arrondi. Il est couvert sur les deux faces de poils courts et raides et blancs. La nervation est pennée. La marge est faiblement dentée près de la base et ciliée.

Aspect

Plante herbacée annuelle ou brièvement pérenne, ramifiée, dressée ou étalée puis redressée, mesurant 10 à 80 cm de haut. Les parties de tiges en contact avec le sol s'enracinent aux nœuds. La plante est entièrement couverte de courts poils blancs, raides et appliqués. Toute la plante noircit en séchant.

Appareil souterrain

La racine est pivotante.

Tige

La tige, de section cylindrique, est un peu charnue, plus ou moins ligneuse à la base. Elle est densément couverte de poils blancs courts et raides, appliqués et dirigés vers le haut. Sa couleur qui varie du vert au violet, est en général plutôt rougeâtre.

Feuille

Les feuilles sont opposées et simples. Les feuilles supérieures sont sessiles, celles du bas ont un court pétiole. Le limbe est ovale-lancéolé, à base brusquement rétrécie, à sommet pointu. La marge est entière ou marquée de fines dents espacées. Les deux faces du limbe sont assez densément couvertes de poils courts et appliqués ce qui les rend rugueuses au toucher. La feuille mesure 2 à 15,5 cm de long et 0,5 à 4 cm de large. Elle est trinervée à la base.

Inflorescence

Les fleurs sont groupées en capitules blancs longuement pédicellés, solitaires ou groupés par 2 ou 3, à l'extrémité des rameaux ou à l'aisselle des feuilles. Les pédicelles mesurent 1 à 7 cm de long. Ils sont couverts de poils raides et appliqués dirigés vers le haut. Les capitules sont sub-globuleux, en forme de cloche largement ouverte, d'environ 1 cm de diamètre. Les bractées du réceptacle sont peu nombreuses (5 à 6) et imbriquées. Elles sont ovales à orbiculaires, pointues, couvertes de poils denses et appliqués. Les bractées externes mesurent 4 à 6 mm de long, les internes sont habituellement plus courtes.

Fleur

Les fleurs sont blanches, de 2 types. Les fleurs du centre tubulées, bisexuées, sont petites et nombreuses. Celles de la marge sont ligulées, femelles ou neutres. Elles sont moins nombreuses et forment une frange autour du capitule.

Fruit

Le fruit est un akène cunéiforme comprimé, de 2 à 3 mm de long, à marge plus ou moins épaissie, très verruqueux. Il est de couleur brune ou noire. Il est dépourvu d'aigrette mais porte de courts poils blancs au sommet. Cette plante fleurissant toute l'année, la production de graines est très importante (une plante peut produire jusqu'à 17000 graines !).

Graine
Biologie

Plante principalement annuelle (quelquefois brièvement pérenne) se reproduisant par graines.

Ecologie

S'adapte bien aux changements de conditions environnementales. Souvent sur terrains peu drainant, le long des cours d'eau et des fossés, des marécages, en plein soleil. Adventice commune des rizières inondées. Depuis le niveau de la mer jusqu'à 2 000 m d'altitude.

Origine

Originaire d'Asie.

Répartition mondiale

Actuellement répandue dans les tropiques et les sub-tropiques du monde entier et les régions tempérées chaudes. Commune dans les rizières en altitude.

Agressivité générale

Adventice commune des rizoères inondées, elle peut devenir problématique, en particulier les régions de basse altitude à forte pluviométrie.

Agressivité ocale

Bénin : rare et peu abondante.
Burkina Faso : fréquente et peu abondante.
Côte d'Ivoire : rare et peu abondante.
Ghana : fréquente et généralement abondante.
Mali : fréquente et généralement abondante.
Nigeria : rare et peu abondante.
Sénégal : fréquente et généralement abondante.
Ouganda : rare et peu abondante.
Tanzanie : fréquente et peu abondante.

Lutte générale

Facilement contrôlée manuellement par arrachage et par la mise en culture.
L'amitrole est très efficace. Le 2,4-D (1 à 1,5 kg/ha dissout dans 200 litres d'eau) et le MCPA (0,5 à 1 kg/ha dissout dans 200 litres d'eau) sont moins efficaces et plusieurs applications sont nécessaires.
Pour des informations générales sur le désherbage du riz irrigué et de bas-fond en Afrique consulter:
http://www.afroweeds.org/network/pg/file/read/1901/gestion-des-adventices-du-riz-en-afrique
Pour des conseils de désherbage des adventices annuelles à feuilles larges du riz irrigué et de bas-fond en Afrique consulter:
http://www.afroweeds.org/network/pg/file/read/2300/gestion-des-mauvaises-herbes-annuelles-feuilles-larges-dans-les-riz-irrigus-et-de-basfonds-jonne-rodenburg-africa-rice-center

Lutte locale
Usages

Cette mauvaise herbe est une source de composés à base de « coumestan », utilisé dans des préparations pharmaceutiques prescrites en cas de cirrhose du foie ou d'affections hépatiques. On l'utilise également comme plante comestible sauvage. Les feuilles sont utilisées comme coloration noire ou tonifiant des cheveux.

Bibliographie

Grard, P., Homsombath, K., Kessler, P., Khuon, E., Le Bourgeois, T., Prospéri, J., Risdale, C. 2006. Oswald V.1.0: A multimedia identification system of the major weeds of rice paddy fields of Cambodia and Lao P.D.R. In Cirad [ed.]. Cirad, Montpellier, France. Cdrom. ISBN 978-2-87614-653-2.
Marita I.G., Keith Moody, Colin M. Piggin. 1999. Upland Rice Weeds of Southeast Asia, IRRI.
Soerjani M., Kostermans A. J. G. H., Tjitrosoepomo G. 1987. Weeds of rice in Indonesia. Balai Pustaka. Jakarta.
Moody K., Munroe C.E., Lubigan R.T., Paller E.C.Jr. 1984. Major Weeds of the Philippines.

Liens web
Nom vernaculaire Localité Langue Signification Source
eclipta, false daisy Laos Anglais / English