Nom vernaculaire
  • yellow velvet-leaf.
Détails
Code eppo

LMNFL

Famille

Alismataceae

Espèce

Limnocharis flava (L.) Buchenau

Type malherbologique

02- Feuilles étroites / Grasslike leaves

Description synthétique

Herbe, pérenne, aquatique, en partie submergée, enracinée dans le substrat. Racines fibreuses blanches ou brunes. Tiges arrondies, glabres, cylindriques ou spongieuses Stipules absentes. Pétiole triangulaire. Feuilles alternes distiques, marge entière, orbiculaire, de plus de 2 cm de long/de large, glabres, à apex arrondi ou émarginé, à base amplexicaule, cordée ou arrondie. Gaine présente, arrondie ou compressée en section transversale. Fleurs hermaphrodites, regroupées en ombelle terminale lâche, pédonculées, à trois pétales jaunes et de nombreuses étamines. Le fruit est une capsule indéhiscente à maturité.
Remarques :
Les différentes parties sont flottantes. Les fleurs s’incurvent après fructification et les fruits sont enterrés dans la boue.

Cotylédons

Nombreuses, minuscules, en forme de fer à cheval, brun foncé, de 1 à 1,5 mm de long, à téguments spongieux et avec de fines arêtes transversales.

Premières feuilles
Aspect
Appareil souterrain
Tige
Feuille
Inflorescence
Fleur
Fruit
Graine
Biologie

La dissémination se fait par graines ou par multiplication_végétative. Les plantules issues de la multiplication_végétative se développent à partir du centre de l’inflorescence puis s’enracinent dans la boue au pied de la plante mère. Elles peuvent aussi être transportées par le courant lorsque le pédoncule casse, ce qui favorise la dispersion à longue distance.

Ecologie

La dissémination se fait par graines ou par multiplication_végétative. Les plantules issues de la multiplication_végétative se développent à partir du centre de l’inflorescence puis s’enracinent dans la boue au pied de la plante mère. Elles peuvent aussi être transportées par le courant lorsque le Dans les mares ou les fossés contenant de l’eau fraîche, en particulier dans les zones humides. Parfois grégaire. De 0 à 2 000 m d’altitude. Dans les rizières de basse altitude, pluviales ou irriguées.

Origine
Répartition mondiale

Asie du sud-est. Elle a été signalée pour la première fois près de Jakarta en 1870, mais a probablement été introduite beaucoup plus tôt ; puis elle s’est propagée partout en Indonésie sauf aux Moluques et en Irian Jaya.

Agressivité générale

Mauvaise_herbe d’importance mineure mais qui peut parfois devenir très envahissante.

Agressivité ocale
Lutte générale

Pratiques culturales :
Peut être contrôlée manuellement avec des outils.
Lutte chimique :
Du MCPA après apparition, 30 à 60 jours après la plantation de 0,75 à 1,8 kg ou du 2-4D dans 100 à 300 litres d’eau si l’application se fait par le sol, 80 à 100 litres si l’application se fait par moyen aérien.

Lutte locale
Usages

Elle est l’indicateur de sols fertiles. Les jeunes feuilles, les pétioles et les jeunes inflorescences sont un légume commercialisable, dans l’ouest de Java, où elle est consommée après une légère cuisson ou pour faire du urap (mélange de légumes émincés et de noix de coco râpée), accommodée avec de la sauce à la cacahuète (beurre de cacahuète épicé) ou préparée comme épinard ou endive. En Malaisie, on le donne comme fourrage aux cochons. C’est un légume rentable à l’ouest de Java mais peu connu comme tel ailleurs. Comme elle est visqueuse, elle est utilisée comme substitut du savon.

Bibliographie

-AICAF. 1997. Weeds in the tropics. Association for International Cooperation of Agriculture and Forestry, Japan.
-Joshi N.C. 2001. Manual of Weed Control/ Revised and enlarged edition. Delhi, Researchco, 538 p.
-Soerjani M., Kostermans A. J. G. H., Tjitrosoepomo G. 1987. Weeds of rice in Indonesia. Balai Pustaka. Jakarta.
-Waterhouse D. F. 1994. Biological control of weeds: Southeast Asian prospects. ACIAR Monograph No 26, 302 pp.

Liens web
Nom vernaculaire Localité Langue Signification Source
yellow velvet-leaf. laos Anglais / English