Détails
Code eppo

TRTPO

Famille

Aizoaceae

Espèce

Trianthema portulacastrum L.

Type malherbologique

01- Feuilles large / Broad leaves

Description synthétique

T. portulacastrum est une plante charnue étalée à faiblement dressée, aux ramifications basales nombreuses. Elle peut atteindre 30 à 50 cm de haut.
La tige est finement poilue sur les faces exposées à la lumière.Les feuilles sont simples, opposées, entières mais de taille inégale (une grande en face d'une petite). Rameaux et fleurs se développent toujours à la base de la petite. Le limbe est de forme obovale, charnu.Les fleurs sont solitaires, sans tige et en forme d'étoile blanche à blanc rosé et très petites. Les fruits sont de petites capsules, les graines sont lenticulaires, de couleur brun à noir.

Cotylédons

elliptiques lancéolés, pétiolés, de taille inégale, l'un de 12 à 16 mm de long et 3 à 4 mm de large, l'autre de 10 à 12 mm de long et 2 à 3 mm de large, glabres et charnus.

Premières feuilles

opposées, simples, présentant la particularité d'avoir une petite feuille en face d'une grande, en alternance. Le pétiole est court, évasé en gaine à la base. Le limbe est elliptique arrondi, glabre, charnu. Une collerette stipulaire ornée au milieu d'une expansion acuminée à partir de la deuxième paire de feuilles.

Aspect

herbe assez charnue, étalée à ascendante et très ramifiée, se développant en tache.

Appareil souterrain

pivot.

Tige

cylindrique, pleine, charnue, finement pubescente sur la face exposée à la lumière. Les tiges peuvent atteindre jusqu'à 1 m de long. Elle est souvent teintée de pourpre. Les ramifications partent à l'aisselle de la petite feuille de chaque paire.

Feuille

simples, opposées, pétiolées. A la base des pétioles se trouve une collerette stipulaire surmontée d'une grande dent au milieu. Les feuilles d'une même paire sont de taille inégale. La grande feuille est portée par un pétiole de 1 à 2 cm. Le limbe est largement obovale, elliptique ou orbiculaire, long de 2 à 4,5 cm et large de 1 à 3,5 cm. La base est en coin large ou parfois arrondie, progressivement rétrécie, le sommet est arrondi, émarginé ou apiculé. La marge est entière à légèrement ondulée. La petite feuille est presque sessile de forme elliptique, à base et sommet en coin aigu. Les faces sont glabres.

Inflorescence
Fleur

solitaires, sessiles, à l'aisselle de la petite feuille et plus ou moins incluses dans la gaine pétiolaire. Calice à 5 sépales ovales ou lancéolés. Corolle simple, à 5 pétales blancs à rose pourpre à l'intérieur, longs de 3 à 5 mm, présentant un mucron dorsal subapical. 15 à 20 étamines insérées au sommet du tube du calice.

Fruit

capsule déhiscente obconique de 4 à 5 mm de long, s'ouvrant en couvercle. La capsule contient 2 à 8 graines.

Graine

lenticulaire, en spirale terminée par un bec, de 2 mm de diamètre. Le tégument est tuberculé de couleur brun rougeâtre à noire.

Biologie

T. portulacastrum est une espèce annuelle ou pérenne. Elle se propage par graines et par fragments de tige qui bouturent très facilement.

Ecologie

T. portulacastrum est cosmopolite, on ne lui connaît pas de centre d'origine. Elle est très répandue en Asie du sud-est, en Amérique tropicale et en Afrique. Elle est commune depuis le niveau de la mer, dans les zones côtières sableuses et boueuses, jusqu'à 800 m d'altitude. En Inde, les formes rouge et verte se développent mieux dans les zones partiellement ombragées et prospèrent dans les sols neutres à alcalins, pauvres en matière organique. La plante pousse également en plein soleil et dans les zones sèches, au bord des routes, dans les terrains vagues et les enclos.

Origine
Répartition mondiale

T. portulacastrum est largement présente sous les tropiques

Agressivité générale

Les graines contaminent de façon nuisible les graines comestibles et les autres récoltes.

Agressivité ocale

Bénin : fréquente et généralement abondante.
Côte d'Ivoire : fréquente et peu abondante.
Ghana : rare et peu abondante.
Mali : rare et peu abondante.
Ouganda : fréquente et peu abondante.
Tanzanie : fréquente et peu abondante.

Lutte générale

Peut être difficile à contrôler par labours à cause de sa facilité à bouturer.
Propanil à 2 kg/ha, appliqué deux semaines après la sortie des pieds de riz. 2-4D à 500 g/ha, ou Almix à 4g/ha.
Pour des informations générales sur le désherbage du riz irrigué et de bas-fond en Afrique consulter:
http://www.afroweeds.org/network/pg/file/read/1901/gestion-des-adventices-du-riz-en-afrique
Pour des conseils de désherbage des adventices vivaces à feuilles larges du riz irrigué et de bas-fond en Afrique consulter:
http://www.afroweeds.org/network/pg/file/read/2303/gestion-des-mauvaises-herbes-vivaces-feuilles-larges-dans-les-riz-irrigus-et-de-basfonds-jonne-rodenburg-africa-rice-center

Lutte locale
Usages

Usage médicinal : La plante, séchée et réduite en poudre, serait employée contre les maux de gorge et comme anti-fongique. Une décoction des racines serait emménagogue et, à forte dose, abortive. Des études récentes ont mis en évidence des propriétés hépato protectrices. Les feuilles sont diurétiques et appliquées pour traiter les oedêmes, la jaunisse, de ténesme vésical et hydropisie. Une décoction de plante entière est vermifuge et souvent employée contre les rhumatismes et est considérée comme antidote pour les ivresses dues à l'alcool. La nature charnue des feuilles est intéressante pour faire des pansements ou des cataplasmes. Au Nigeria, les vieilles feuilles sont utilisées dans le traitement contre la gonorrhée et au Gabon, une poudre de cette herbe est utilisée contre les maladies vénériennes.

Bibliographie

Grard, P., Homsombath, K., Kessler, P., Khuon, E., Le Bourgeois, T., Prospéri, J., Risdale, C. 2006. Oswald V.1.0: A multimedia identification system of the major weeds of rice paddy fields of Cambodia and Lao P.D.R. In Cirad [ed.]. Cirad, Montpellier, France. Cdrom. ISBN 978-2-87614-653-2.
Le Bourgeois, T., Carrara, A., Dodet, M., Dogley, W., Gaungoo, A., Grard, P., Ibrahim, Y., Jeuffrault, E., Lebreton, G., Poilecot, P., Prosperi, J., Randriamampianina, J.A., Andrianaivo, A.P., Théveny, F. 2008. Advent-OI : Principales adventices des îles du sud-ouest de l'Océan Indien.V.1.0. In Cirad [ed.]. Cirad, Montpellier, France. Cdrom.

Liens web